Comment changer une tête de robinet thermostatique de radiateur sans vidanger ?

0
116
changer une tête de robinet thermostatique

Les équipements pour assurer le confort intérieur de votre maison sont plusieurs. Certains outils sont utilisés pour contrôler l’énergie, d’autres pour réguler la température des pièces de votre appartement. Les robinets thermostatiques quant à eux, permettent d’assurer la régulation thermostatique de votre maison. Vous pouvez l’adopter dès l’installation du système hydraulique de la maison. Vous pouvez aussi remplacer votre système thermique par ce dernier. Il peut facilement être installé sur n’importe quel radiateur. Découvrez ci-après quelques précisions sur cet outil.

L’importance d’un robinet thermostatique

Le plus grand atout d’un robinet thermostatique réside dans son apport dans la réduction et le contrôle de la température. Il commande la variation de la température de votre radiateur. Il dispose aussi d’un écran de contrôle vous permettant d’atteindre la température souhaitée. Une fois ce degré atteint, le robinet diminue le régime de marche de votre radiateur jusqu’à l’arrêt s’il le faut. De cette façon, vous faites un gain énorme en facture énergétique. Ce dispositif a toute son importance car sans lui, vous ne pourrez pas valablement assurer le contrôle strict de la température de votre eau de douche. Loin d’être un dispositif de luxe, c’est une nécessité si vous voulez optimiser le fonctionnement de votre radiateur.

Les divers modes de fonctionnement

Cet outil bénéficie d’un fonctionnement manuel et automatique. Le fonctionnement manuel vous invite à vérifier le degré de température atteint puis d’actionner l’outil pour l’arrêter si le niveau est suffisant. Ce dispositif est doté d’une tête électronique. Ce mécanisme est assuré par les robinets thermostatiques pourvus de tête mécanique. Son fonctionnement automatique est beaucoup plus intéressant. En effet, ici, le robinet se met lui-même à l’arrêt une fois que la température que vous avez insérée dans le système est atteinte. Vous pouvez aussi le régler de sorte qu’il s’active et s’arrête lui-même selon un horaire quotidien bien défini.

Le robinet est équipé d’une sonde thermosensible qui renseigne sur la température du local. C’est cette sonde qui met le clapet du robinet pour couper l’arrivée d’eau chaude. Ce clapet fonctionne étroitement avec la sonde pour réguler la température au degré qu’il convient. Le robinet thermostatique est placé à une distance assez importante qui facilite son adhésion à l’air ambiant de la pièce. Ce détail est très important puisqu’il assure au robinet de déterminer au degré près la réelle température de la pièce. S’il était trop près du radiateur, comme c’est le cas du robinet thermostatique mécanique, il sera influencé par la température du radiateur.

Les divers niveaux de température assuré par le robinet thermostatique

Il existe des robinets thermostatiques à fonctionnement électronique. Cette fonctionnalité de dernière génération peut être accessible via un boîtier électronique ou via une clé USB ou une application sur Smartphone. Vous pourrez ainsi avoir sur votre écran la température des chambres de votre maison et aussi la manipuler pour la régler à votre guise. Vous pouvez manipuler les 5 niveaux selon l’utilité de chaque pièce. Le degré de température varie de 15 à 22° C.

  • Entre 15-18° convient pour les chambres
  • Entre 19-20° pour la cuisine, le magasin, le garage
  • Entre 21-22° pour la salle de bain

Un niveau de marche à fond peut être sélectionné. Cette fonction permet d’atteindre rapidement un niveau de chauffage élevé pour une pièce en particulier. En effet, le radiateur va accélérer son régime de marche pour chauffer une pièce aux fins d’un  usage précis ou si la pièce est trop froide. Mais ce niveau de marche ne doit pas être maintenu longtemps car il n’assure aucunement l’économie d’énergie. Une position nommée « hors gel » est aussi envisageable. Quand vous actionnez le robinet thermostatique sur cette position, il va maintenir le radiateur sur un mode quasi veille. Le radiateur continuera de tourner mais il ne produira qu’une chaleur assez forte pour empêcher un froid constant. Ce mode est très pratique si toute la famille part en vacances quelque temps.

Tous ces réglages peuvent être opérationnaliser aussi bien manuellement que de façon électronique.

L’installation du robinet thermostatique

Vous pouvez monter vous-même votre robinet thermostatique ou recruter un professionnel pour le faire. Vous n’aurez besoin que du robinet thermostatique lui-même puis d’une clé à molette et de téflon. L’opération consiste à remplacer le robinet d’alimentation originel du radiateur par le nouveau robinet thermostatique. Il est fortement recommandé de procéder à l’opération quand le régime du radiateur est en pause. Le radiateur est donc froid. Cela permet d’éviter les accidents de brûlures dû à l’eau chaude qui pourrait se déverser sur vous.

Pour commencer vous devrez vider l’eau contenue dans le réservoir de votre radiateur. Puis vous dévissez avec soin le système d’alimentation d’usine sans endommager les pas. Utiliser pour cela une clé à molette bien stable. Entourez la vis du robinet de Téflon afin de faciliter son adhésion aux pas de l’écrou du radiateur. Ensuite, vissez à l’aide de la clé à molette. Vous pouvez maintenant actionner le robinet à fond pour un démarrage en puissance. Un petit déclic vous permettra d’être sûr que l’opération a bien réussie. Si vous ne l’entendez pas, dévissez lentement le robinet puis revissez-le.

Quelques précautions à prendre

Même si utiliser un robinet thermostatique n’a quasiment pas d’inconvénient, il est bien d’assurer la sécurité de vos enfants ainsi que de tous les habitants de votre maison. Installez donc le radiateur dans une pièce dont l’accès est verrouillé. Cela vous évite les déconvenues qui pourraient survenir si quelqu’un actionné par mégarde la tête du robinet. Pensez également à vérifier le mode d’action sur lequel est votre robinet thermostatique avant de sortir de la maison. De cette façon vous serez vraiment responsable de votre consommation d’énergie.